Séminaire “Nouvelles communautés religieuses” – Séance 6

Communautés protestantes

L’évangélisme français

Daniel Liechti et Aurelien Fauches

Mardi 19 mars 2013

14h30-17h30

Séance animée par Jacqueline Raema (juriste spécialiste en droit des religions)

Pour des raisons, certaines historiques, d’autres liées à son essence même, le protestantisme connaît une multitude de branches logées dans son sein. On a pu parler du protestantisme comme d’une famille recomposée, même si ses branches se distinguent les unes des autres. Le courant évangélique en est le meilleur exemple. L’intérêt pour cette mouvance n’a pas cessé de croître, notamment au cours de la dernière décennie : elle a fait l’objet de nombreux travaux sociologiques depuis 2005, elle est de plus en plus mise en évidence par les médias et de moins en moins négligée par les politiques. Les évangéliques – autrefois assimilés à une secte – malgré une croissance exponentielle, restent méconnus. Avec l’émergence du Conseil national des évangéliques de France (CNEF) en 2010 et l’unification des protestants dits historiques dans une union nationale distincte, les particularités de chaque branche (sur le plan théologique, mais aussi quant à leur place dans la société et leurs rapports avec le politique) sont sources de questionnements. Si l’on ne trouve pas chez ces chrétiens des communautés telles qu’on a pu identifier dans d’autres confessions, on remarque en revanche des nouvelles formes de la pratique religieuse (megachurches par exemple) et d’engagement social.

Ce panorama nous amènera à questionner  le dynamisme prédominant du mouvement évangélique français par rapport au monde protestant luthéro-réformé, de la prise de parole en tant qu’acteurs de la société civile  à l’implantation des églises évangéliques étrangères et leurs rapports avec l’évangélisme français.

Daniel Liechti : Missiologue et pasteur, Daniel Liechti est directeur du développement de l’union d’Églises “France-Mission” et vice-président du CNEF. Il préside la commission “Implantation d’Églises nouvelles” du CNEF. Professeur associé à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine (78), il est responsable du cursus de master de missiologie en implantation d’Eglises.

Aurélien Fauches : Doctorant en sociologie à l’École Pratique des Hautes Études et affilié au CNRS, Aurélien Fauches a été responsable du pôle doctorant du laboratoire GSRL (Groupe Sociétés Religions et Laïcités) durant l’année 2010-2011. Sa thèse porte sur l’Église pentecôtiste australienne Hillsong en lien avec la transnationalisation du religieux. Organisateur de colloques internationaux universitaires, il est également coauteur de Religions et frontières aux éditions CNRS Alpha.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Il s’agit d’un séminaire semi-public. Merci de vous inscrire en écrivant à l’adresse électronique de l’association : identites.et.religions@gmail.com.

irene

More Posts

Follow Me:
LinkedIn


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search